L'origine de la porcelaine chinoise

L'origine de la porcelaine chinoise

En 1717, Frédéric Auguste de Saxe dit Auguste II et le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume 1er sont parvenus à un accord des plus surprenants, pour montrer au monde ce que voulait dire "être fou par amour". Auguste II a échangés 600 chevaliers lourdement armés qui, à l'époque, composaient les troupes d'élite contre 151 pièces de porcelaine chinoise de l'empereur Kangxi. Bien que non antiques, chaque pièce de porcelaine chinoise équivalait à 4 soldats d'élite, ce qui valait bien ce surnom d'"or blanc".

Auguste II et Frédéric-Guillaume 1er

Les vases d'élite

Le temps passe, les hommes changent, les légendes vivent, Auguste II et ses soldats d'élite sont rentrés dans l'histoire. Mais les porcelaines chinoises sont toujours là, exposées au musée national du palais Zwinger. Ces 7 vases bleus et blancs en sont une partie, ils ont un nouveau surnom: "les vases d'élite".

Porcelaine chinoise

En fait, déjà 1200 ans auparavant durant la dynastie Tang, la porcelaine chinoise plus éclatante que le cristal, plus douce que le jade bien que totalement pure attisait déjà les convoitises. Pour elle, les hommes sont passés par les rigueurs du désert et peu ont survécu en mer.

Un échange mondial

Peu importe les murs de sable dressés, les débris d'épave dans l'océan, l'amour des hommes n'a jamais fléchi. La symphonie des échanges commerciaux et culturels entre la Chine et l'étranger se sont prolongés des siècles durant et ce malgré les difficultés dû au transport des marchandises.

Même si la porcelaine chinoise est un produit qui, de nos jours, se retrouve en quantité et à bas prix, de 300 ans à 1800 ans auparavant sa fabrication était une technique uniquement chinoise. C'est une performance extraordinaire pour une époque sans brevet d'invention. D'où venait la porcelaine chinoise ? Où allait-elle ? La route de la porcelaine était-elle trop complexe pour être comprise ?

Un commerce avant tout asiatique

Les hauts-placés de la dynastie Song appelaient la porcelaine chinoise "poterie en plus résistant" puisque pour trouver la source de la porcelaine chinoise il fallait passer par l'origine de la poterie. Bien que la porcelaine soit propre à la Chine, son origine qu'est la poterie était connue partout à travers le monde. On trouvait des potiers dans toutes les grandes civilisations de la planète. On a trouvé de la poterie en Afrique du nord il y a 10 000 ans grâce à des fouilles archéologiques, on a aussi découvert qu'il y en avait à cette époque Japon.

Japon

Les premiers indices de poterie

Fin 2012, le magazine américain Archaeology a énuméré les 10 plus grandes découvertes archéologiques de l'année. Les fragments de vase découverts dans les grottes de la province de Jiangxi, en Chine. Avec un âge certifié de 20 000 ans, ce sont les plus vieilles poteries jamais découvertes. Après restauration, on a découvert que ces morceaux provenaient d'un grand vase. La coïncidence vaut que ces fameuses grottes soit à seulement 70 km de Jingde, le village de la porcelaine chinoise.

Porcelaine chinoise

À l'âge de pierre, les humains se servaient de pierre, plante ou d'os comme récipient. Mais leur utilisation n'était pas pratique et ne permettait de réchauffer leur contenu avec du feu. Pour ces Hommes qui ont su le maîtriser, le feu servait à éclairer, protéger du froid ou effrayer les bêtes. Mais le plus important était de changer les habitudes alimentaires et de commencer à faire cuire les aliments. Ainsi, l'espérance de vie pouvait grandir et les êtres humains se succédaient. Par conséquent, ils avaient besoin d'un outil servant à la cuisson.

Feu

Les historiens chinois attribuent l'invention de la poterie à l'air des deux empereurs Yang et Huang. La légende raconte qu'un pécheur a fait cuir une de ses prises dans de la boue comme il était coutume de le faire à l'époque, il fut obligé de partir, laissant sur place son futur repas sur le feu. À son retour, la boue était devenue dure et pouvait contenir de l'eau, cela lui a donné une inspiration. Il a répété l'opération, laissé cuir un moment, et c'est ainsi que la première poterie est née.

Un signe de civilisation

L'empereur Huang si heureux, l'a fait nommer officier potier. De toute évidence cette légende est moins vieille de milliers d'années que la grotte à Jiangxi. Mais la technique de base de cuisson est représentative de la poterie. Sous un certain angle, cela ressemble à la pomme de Newton, comme un expert anglais aime le dire, la poterie est l'index de la civilisation.

Pomme Newton

La poterie n'était donc pas le monopole d'une certaine région ou d'une certaine tribu. De découvertes archéologiques, bien qu'avec des différences de période, prouvent qu'il y a des traces de poterie dans toute civilisation. Le problème est: y a-t-il un lien de maître-élève entre elles ? Ou bien, est-ce que l'aspect hasard de la poterie se retrouve partout ?

L'artisanat des anciens

Au Xishuangbanna, dans le Yunnan, en Chine, de moins en moins de potiers traditionnels travaillent car la porcelaine chinoise est arrivée après, la poterie est un vestige du passé. Mais pour les potiers de cette ville, c'est la seule technique qu'ils maîtrisent pour pouvoir se nourrir. Contrairement à ce qu'on peut penser, ils n'ont pas de fours dans leurs ateliers, alors comment sont faites leurs poteries ? La réponse est simple, ils recouvrent le sol de bûches de bois. Ils posent ensuite leurs poteries dessus, ils recouvrent tout cela avec de la paille de riz puis cèlent avec de la boue.

XishuangbannaXishuangbanna

Pour finir, ils allument le feu dans un petit trou, ensuite il faut attendre une dizaine d'heures. Cette technique et celle du pêcheur sont quasiment les mêmes. Bien qu'ancienne, cette technique de cuisson de poterie est la preuve de la création et la transmission de la poterie. Avant que nos ancêtres découvrent les fours, les techniques de chauffe à plat étaient la norme. Cela permet de garder la chaleur et une température constante sur la durée.

Les bouteilles en argile

Des experts pensent que les recherches historiques actuelles ont longtemps sous-estimées les échanges entre civilisations. Une des preuves est que les poteries anciennes ont toutes cette forme de cul en pointe, mais à quoi cette forme là pouvait bien servir ? La vision commune est de penser qu'elle pouvait servir de réceptacle d'eau.

Porcelaine chinoise

Quand la bouteille est placée dans l'eau, le cul de la poterie remonte automatiquement et permet à l'eau de pénétrer. Mais certains experts ne sont pas d'accord, ils pensent qu'il s'agissait d'un objet de rites. De toute façon, même s'il n'y a pas de lien aux origines, pourquoi ce genre d'objet à été répandu durant des milliers d'années ?

L'héritage de la porcelaine chinoise

Peut-être y a-t-il un héritage entre civilisations pour la poterie. Il est aussi possible qu'il n'y en ait pas. Parce que les matériaux de base pour la poterie sont disponibles partout, qu'il est facile de s'en procurer. Et l'eau est indissociable des humains, quand la terre et l'eau se rencontrent le produit qui en découle peut être utilisé d'énormément de façons différentes.

Concernant l'histoire des hommes, il y a toujours un être fondateur qui a créé des humains avec de la terre. Si le mariage de l'eau et de la terre est la base de la civilisation, il aura fallu un catalyseur pour les sublimer: le feu. Lorsque l'humanité a su maîtriser le feu, la boue sous la chaleur ardente a su se transformer et devenir poterie. Sans le feu, les êtres humains ne seraient sans doutes jamais sorties de l'âge primitif.

Dieu

Les effets du feu sur la poterie varient en fonction de la chaleur. En utilisant une technique de base comme les artisans de Xishuangbanna, bien que la température puisse atteindre les 900°C, cela reste bien plus difficile à contrôler que s'il y avait un four. Certains vases n'ont pas reçu assez de chaleur, d'autres en ont subit trop et se sont brisés. Ce sont des accidents courants dû à cette méthode.

Les prémices de la porcelaine chinoise

En 1954, des archéologues en fouillant le site Banpo dans la banlieue est de Xi'an, en plus de découvrir de nombreux vases, ont aussi découvert six buttes de terre. Après recherche, il s'est avéré qu'il s'agissait de fours à poterie des habitants de Banpo, c'est aussi les premiers fours du néolithique. Comme la chambre de cuisson et la chambre de combustion étaient séparées, le feu n'était jamais en contact avec la poterie.

BanpoBanpo

L'effet de four n'en était que meilleur, la température pouvait dépasser les 900°C et était distribuée uniformément. Les habitants de Banpo d'il y a 6000 ans utilisaient une technique supérieure aux artisans de Xishuangbanna. Ils avaient compris en avance l'importance de la température sur la qualité de la poterie.

Les vases prestigieux

Dans le même temps, la poterie à travers le monde a avancé en parallèle, sur la poterie n'ont pas étés seulement peint les animaux et la nature mais aussi les personnages et les moyens de communication. Les prières et les espoirs, la réalité et les rêves ont tous été représentés sur la poterie. Pourquoi les anciens fabriquaient ce genre de vases ?

Porcelaine chinoise

Une seule réponse possible, ce n'était pas un objet du quotidien mais une relique utilisée pendant les rites, pour montrer sa position et son prestige. Des vases basiques aux vases gravés, des vases gravés aux vases peints, un ordre d'idées progressif est apparu. L'importance pour les humains de présenter ces produits comme nobles et servant d'offrandes aux dieux.

La sueur du vase

Les artisans du district de Chang'an dans le Shaanxi suivent une méthode traditionnelle en utilisant de l'argile sableux pour faire des vases. De la basse température de cuisson résulte un poterie avec de nombreuses microfissures. En plus de la rendre fragile quand on y verse de l'eau, de nombreuses goûtes suintent des parois du vase comme de la sueur. Bien que le procédé soit primitif et le prix de vente peu élevé, les artisans ne souhaitent pas l'abandonner. Ce travail dur est aussi un héritage père-fils très difficile à changer.

ShaanxiShaanxi

S'il est vrai qu'on ne peut pas utiliser Dieu pour expliquer certains phénomènes historiques, comment expliquer que tout d'un coup, les chinois ont su résoudre quasiment toutes les difficultés liées à la poterie ? Cela semble invraisemblable, mais ces faits sont exacts. La poterie de la culture Longshan est reconnue mondialement, mais hormis la poterie noire, très peu de personnes savent qu'il y avait la poterie blanche qui était encore plus proche de la porcelaine chinoise. Ce qui mérite attention, c'est son argile blanc, basique, différent des autres.

La porcelaine chinoise et l'écriture

Il ne provient pas de l'argile banal et contient les caractéristiques essentielles à la porcelaine chinoise. L'argile de porcelaine chauffé à plus de 1200°C ne se brise pas, au contraire devient plus résistant et le contenu ne fuit plus. Si on le recouvre de vernis, on obtient quelque chose de proche de la porcelaine chinoise. À l'air du néolithique, qui a découvert en premier le secret de cet argile de porcelaine ? Il est dommage qu'à cette époque là, les hommes ne maîtrisaient pas l'écriture. Jusqu'à présent, on sait que les anciennes civilisations de Babylone et d'Égypte avaient l'écriture avant la Chine et qu'ils avaient aussi développée la production de vases.

Egypte

Les vases de la Grèce antique étaient encore plus magnifiques, mais les poteries blanches comme celles de Longshan n'ont pas été vues dans ces pays, pas même sur des documents écrits. Ce phénomène s'explique donc par la chance.

La révolution des matériaux

À l'époque, tout le monde essayait d'utiliser de nouveaux matériaux pour la fabrication de vases, il est probable qu'un homme ait utilisé l'argile blanc de chez lui comme matériel. Les bûches de bois étaient plus sèches que d'habitude, et avec le vent, la température du four a dépassé sa limite. Les potiers, effrayés, ont cru qu'ils avaient déclenchée une catastrophe. En ouvrant le four, ils ont eu de la difficulté à croire ce qu'ils voyaient: les poteries d'un blanc éblouissant venaient de naître.

Poterie

Toutefois, ils ignoraient qu'il s'agissait de l'aurore de la naissance de la porcelaine chinoise. L'histoire prouve que les êtres humains après avoir découvert des techniques de production avancées ont toujours su les reproduire. C'est ainsi que les techniques de chauffe et d'argile sont beaucoup appliquées sur la production des vases. Au final, la porcelaine chinoise blanche n'est qu'un genre de poterie.