L'origine des couleurs de la porcelaine chinoise

L'origine des couleurs de la porcelaine chinoise

Il y a plus de 7 siècles, une tornade vint troubler la vie européenne. En un éclair, les féroces cavaliers mongols et leurs montures vigoureuses et trapues faisaient trembler tout le continent européen. L'occident ignorait tout de ce redoutable peuple nomade triomphant partout où il passait.

Le périple de Jean de Plan Carpin

Jean de Plan Carpin

En 1245, Jean de Plan Carpin, un religieux franco-italien, part de Lyon pour la Mongolie. Il est envoyé par le pape afin d'essayer de stopper les mongols dans leurs massacres et leurs invasions. Et même si possible, les convertir. C'est à Karakorum, située à 220 km de Oulan-Bator (La capitale actuelle de la Mongolie) que de Plan Carpin vit le vrai visage de l'Empire des steppes.

Jean de Plan Carpin, souhaitant observer les mongols, fit découvrir à l'occident cet orient jadis isolé par les Khitans. Mais malgré la mort de Gengis Khan plusieurs années auparavant sa visite, de Plan Carpin fit face à un mur en tentant de changer la philosophie de conquête des mongols.

Cavaliers mongols

Le désir de conquête des mongols et la porcelaine chinoise

Quelques années plus tard, les forces armées mongoles balayent la Perse. Selon eux, la terreur qu'ils font régner sous les sabots de leurs chevaux est l'incarnation de la dignité de leur empire. Pendant cette période de désir de conquête de la Mongolie, c'est un cinquième du territoire mondial qui fut occupé par les mongols. De l'Océan Pacifique au bord de la Mer Noire, du Lac Baïkal à la mer de Chine méridionale, le drapeau mongole flottait partout.

En 1271, l'ancien Pékin, Dadou devint la capitale de l'empire mongol dont le maître fut Kubilai Khan, le petit fils de Gengis Khan. Bien que la dynastie Yuan ait duré moins d'un siècle, elle a marqué l'ensemble de la Chine avec un esprit d'initiative inédit rarement vu auparavant. Pendant cette période de guerre et de destruction, les plus grandes inventions de la Chine antique se sont répandues à très grande vitesse alors qu'elle était en même temps elle-même influencée par l'astronomie.

Kubilai KhanPortrait numérique de Kubilai Khan

C'est pendant cette période que la porcelaine chinoise "Bleue et blanc" redécouverte 600 ans plus tard, fut populaire dans l’Asie toute entière. Au musée de Shanghai sont rassemblées presque une centaine de pièces en porcelaine chinoise bleue et blanc. Venues d'Iran, de Turquie, des Etats-unis, d'Angleterre et de Chine. Elles ont toutes été fabriquées durant la dynastie Yuan. Parmi les nombreux types de porcelaine chinoise issues de différentes sortes de fours, la porcelaine chinoise bleue et blanc est considérée comme la plus chique et prestigieuse.

Marco Polo et la Chine

En 1275, suivant les pas de Jean de Plan Carpin, un autre européen est parti en Chine, Marco Polo. Il y a même vécu durant 17 ans et et a été fonctionnaire à Yangzhou pendant 3 ans. Durant cette période, la Chine était imprégnée de Wang Shu, le théâtre de l'époque des Yuan, fait de musique et de poésie. 20 après, "Le Devisement Du Monde", livre écrit par Marco Polo, a éveillé chez les occidentaux la passion de ce territoire mystérieux.

Marco PoloMarco Polo dans la série Netflix du même nom

Les empereurs et la porcelaine chinoise

Des écrits ont révélé que Gengis Khan utilisait des verres en métal doré, ce qui questionne la popularité de la porcelaine chinoisesous la dynastie Yuan. Mais sous celle des Song, on disait "Ce qui plait à l'empereur, le peuple l'aime encore davantage.", la popularité de la porcelaine chinoise sous cette dynastie était étroitement liée au goût des empereurs. Mais aux yeux des souverains mongols, la soi-disant élégance des Song n'était que le "narcissisme des lettrés et l'horizon funèbre des médiocres".

La dynastie Song a finalement été anéantie par celle des Yuan. À ce moment là, personne n'imaginait que le paradis de porcelaine chinoise construit pas les Song serait écrasé par les cavaliers mongols.

Le blanc de Chine

Avant que le mystère de la porcelaine chinoise bleue et blanc des Yuan ne soit dévoilé, une autre céramique a connu un succès montant: le Blanc de Chine. Sur la plupart des porcelaines chinoises blanc de Chine, il était gravé les caractère "" et "" ("Zhu" et "Fu"), ont-ils une signification spéciale ? La réponse est oui, "Zhu Fu" désigne l'administration centrale du gouvernement des Yuan, le "Shumiyuan", littéralement le conseil privé.

Porceleine chinoiseBlanc de Chine

Il semble que les porcelaines chinoises en blanc de Chine aient été réservées à la cour impériale, les porcelaines chinoises au bureau du conseil privé montraient que le gouvernement des Yuan n'avait pas rejeté la culture des Song, mais y avaient apporté une grande importance. Si les cinq grands fours avaient déjà déclinés, d'où sont sorties ces porcelaines chinoises de Zhu Fu ? Sont-elles aussi des reliques de la dynastie précédente ?

La production à Jigndezhen

En général, les porcelaines chinoises de la cour sont issues des fours et ateliers officiels, en fouillant les archives, un nom a enfin surgit: le bureau de la céramique de Fuliang. Si le nom de Fuliang vous est inconnu, celui de Jingdezhen vous est sans doutes très familier. Jingdezhen dépendait à l'époque du district de Fuliang. Bien que connue depuis le début du 11ème siècle, Jingdezhen ne figurait pas parmis les 5 fours de la dynastie Song.

JingdezhenJingdezhen

Jingdezhen est toujours la capitale mondiale de la porcelaine et abrite de nombreux artisans brillants. Sous les routes, remplies d'éclats de porcelaine chinoise, se cachent d'innombrables histoires. La porcelaine chinoise, depuis sa naissance, ne s'est jamais séparée de cette ville, la porcelaine et Jingdezhen sont liées pour toujours.

Les lignes de production modernes permettent la fabrication rapide et en grande quantité de porcelaine chinoise. Peu importe que les porcelaines chinoises soient destinées à être admirées ou à être utilisées dans la vie quotidienne, tout au long du processus, du travail de la matière brute à la cuisson, en passant par le façonnage et la décoration, des technologies avancées sont utilisées. Les porcelaines chinoises fabriquées à la main sont toujours précieuses, mais l'utilisation des machines est une tendance inévitable.

Porcelaine chinoisePorcelaines chinoises faites par machine

L'économie liée à la porcelaine chinoise

C'est à partir de la dynastie Yuan que Jingdezhen est devenue la capitale de la porcelaine. En 1278, Wen Tianxiang, connu pour son patriotisme, venait d'être capturé par les mongols. Avant que les Song du sud ne soient complètement anéantis, l'empire mongol a créé sa première administration liée à la porcelaine chinoise, à Fuliang. Son objectif: gérer les porcelaines chinoises impériales. Pourquoi les mongols se sont-ils soudainement épris de ces objets fragiles ?

Personne ne sait ce que pensait Kubilai, on ne trouve aucune preuve de sa passion pour la porcelaine chinoise, on peut seulement émettre des hypothèses. Tout d'abord, la porcelaine chinoise est un secteur très rentable, ensuite, après avoir conquis la Chine centrale, Kubilai a appelé à suivre les valeurs du confucianisme. C'est donc fort possible qu'il se soit rapproché de la culture de la dynastie Song.

Par ailleurs, le blanc est la couleur des nuages et des moutons qui décoraient la vie quotidienne des mongols, la porcelaine chinoise à décor bleu de Jingdezhen correspondait également au bleu du ciel et de la mer. Mais pour les mongols, les artisans étaient aussi importants sur le plan économique.

Porcelaine chinoise

Au fil de l'alternance des dynasties, seuls les artisans pouvaient échapper aux massacres des cavaliers mongols. Selon les archives, en renversant la dynastie Xin, les mongols ont récupéré 720 000 artisans. En renversant les Song du sud, ils en ont obtenus 420 000 de plus. En fait, beaucoup de fours du nord ont été déménagés au sud dès les premières défaites des Song du nord. Jingdezhen est ainsi devenu un centre porcelainier.

Yaoli, le renouveau de la porcelaine chinoise

Que vous aimiez les paysages naturels ou les sites historiques, Yaoli, au nord de Jingdezhen, est un lieu incontournable. Même avant la dynastie Tang il y a 500 ans, les céramiques produites dans ce bourg isolé étaient déjà très prestigieuses. À Jingdezhen et aux alentours, tout est lié à la porcelaine, elle n'est pas seulement un objet, elle est aussi le sang et le corps de la ville.

YaoliYaoli

L'usine où les artisans travaillaient se situait à Gaolin, non loin de Yaoli. À part ses beaux paysages, l'endroit n'a, à première vue, rien de spécial à offrir. Mais les fosses et la colline à l'extérieur du village sont de véritables trésors. La terre de ce village "Gaolin" a donné son nom au "Kaolin", un véritable cadeau du ciel. Vers la fin du 13ème siècle, lorsque les pierres de Jingdezhen ne pouvaient plus répondre à la demande de production, quelqu'un a découvert ce sol blanc, plus pure, fin et solide que la terre utilisée d'ordinaire pour la porcelaine chinoise. Ses qualités permettaient de produire des porcelaines de grande taille.

La découverte de cette nouvelle matière a marquée l'histoire de la céramique, désormais le "Kaolin" est devenu le nom unique de ce matériau. Grâce à elle, Jingdezhen a pu connaître une renaissance, l'histoire de la porcelaine chinoise est entrée dans une nouvelle ère.